Vision du Monde au Liban !

Cela fait maintenant 6 ans que le conflit syrien a commencé, causant la mort de plus de 11 000 enfants et mettant en danger des milliers d’autres.

Depuis 2011, Vision du Monde est venue en aide à 2,37 millions de personnes, en Syrie et dans les pays voisins où les familles se sont réfugiées.

 

Le Liban accueille plus d’un million de réfugiés syriens. Sandrine Planchon, Responsable de la Communication pour Vision du Monde s’y est rendue et a rencontré des familles réfugiées installées dans la vallée de la Bekaa. Elle témoigne.

photo-blog-liban

« L’objectif de ce voyage était de permettre à trois journalistes et un photographe de rencontrer des familles réfugiées syriennes bénéficiaires du Lebanon Cash Consortium. Ce programme, géré conjointement par 6 ONG dont Vision du Monde, apporte une aide monétaire aux réfugiés (175$ par mois par famille) qui l’utilisent pour se loger, se chauffer, se nourrir, se soigner, scolariser leurs enfants… L’aide monétaire, à la différence d’une aide « matérielle » permet une plus grande autonomie et témoigne de la confiance des ONG dans les priorités des familles. »

cash-consortium_6_its-barelias

« La 1ère famille que nous avons rencontrée nous a reçus dans l’une des deux pièces de taule et de bâches qui constituaient leur habitation. Ils ont quitté leur foyer syrien en emportant le strict minimum. Nous nous sommes assis sur les matelas et coussins qui la journée servent de banquettes et la nuit de lits. Au milieu des couvertures qui les recouvraient, un bébé à peine visible de 3 mois, né au Liban.

Ils nous ont raconté leur histoire et leur peu d’espoir en l’avenir. Damas se situe à une poignée de kilomètres du camp et pourtant il leur est impossible de retourner en Syrie. Mais également de se construire une vie au Liban où ils ne peuvent pas travailler (le Liban n’a pas ratifié la Convention de Genève relative au statut des réfugiés). L’argent distribué par Vision du Monde dans le cadre du Lebanon Cash Consortium leur permet d’acheter de quoi nourrir et prendre soin de leur nourrisson. Ils nous ont confié leur inquiétude si cette aide venait à prendre fin.  »

cash-consortium_5

Un des rares jouets du camp

« Il y a de nombreux enfants dans ces camps mais quasiment aucun jouet. La plupart d’entre eux sont désœuvrés. »

« La scolarisation des enfants est un défi majeur. Il n’y a pas ou peu d’écoles dans ces camps informels. Aujourd’hui les enfants sont déscolarisés et n’assistent qu’à de rares cours dispensés par des bénévoles. De plus il est parfois difficile pour des parents, ayant traversé des épreuves traumatisantes en Syrie, et lors de leur fuite, d’avoir confiance et se séparer de leurs jeunes filles et garçons. »

cta-urgence-syrie

Vous aussi aidez les enfants et faites un don pour leur redonner espoir

Vous souhaitez en savoir plus sur notre ONG ?
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux :

 2016_instagram_logo logo_facebooknew_twitter_logo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s