La Bolivie vue par Caroline

Habassou et Caroline,  responsables du suivi des programmes de Vision du Monde, se sont rendues en Bolivie en avril dernier afin de rencontrer, soutenir et accompagner nos équipes locales. Cette rencontre a été l’occasion de renforcer le travail en équipe et la coopération entre les bureaux de Vision du Monde ainsi que de faire le point sur les résultats obtenus et de réfléchir aux objectifs des prochaines années. Se rendre sur place permet aussi de mieux comprendre  le contexte bolivien, les réalités du terrain, les contraintes et les besoins des familles et des enfants.

Caroline, chargée des programmes au sein de Vision du Monde France, nous raconte son voyage !

Interview_Caroline_VDM

« Parmi mes meilleurs souvenirs, je me souviens d’un après-midi passé avec un groupe de femmes qui suivent des formations sur l’entreprenariat et l’artisanat afin de développer des activités génératrices de revenus. Pleines d’humour, elles avaient une attitude très positive et un lien amical s’est créé lors de nos discussions sur leurs conditions de vie et sur l’implication des hommes au sein de la famille. Un vrai moment de partage et de confidences !

Je me rappelle aussi de ma rencontre avec les enfants qu’on appelle les Jeunes Leaders : ce sont des jeunes âgés de 12 à 18 ans qui sont très impliqués dans leur communauté. Ils ont pour rôle de sensibiliser les autres enfants aux problèmes liés à l’hygiène, aux drogues, aux mariages ou grossesses précoces. Ces jeunes se réunissent et organisent des activités pour leurs camarades et même des formations sur les droits des enfants ou les bonnes pratiques liées à l’hygiène et la santé, en utilisant des outils variés, mises en scène, jeux, etc. Ils connaissent très bien les droits des enfants. Ils sont également très festifs : à notre arrivée, ils se sont levés tôt un samedi matin et nous ont accueillis avec des chants, des danses et des jeux. C’est un moment qui m’a marquée !

Interview_Caroline_2VDM

Puis à notre arrivée dans un village proche de Monteagudo, où beaucoup d’enfants sont parrainés grâce à Vision du Monde, l’accueil fût incroyable. Nos noms figuraient même sur les bannières à l’entrée du village ! Nous avons fait la visite du village après avoir reçu de nombreux cadeaux, des brioches et assisté à des danses traditionnelles. Je ne suis pas prête d’oublier ce moment.

L’accueil de la population à Camiri et Monteagudo ainsi que celui  des équipes de Vision du Monde (ce sont des locaux aussi) a été très chaleureux. Ils nous ont réservé un très bon accueil et nous ont accompagnés durant toutes les visites. Ils ont aussi pris le temps de répondre à nos innombrables questions. Après les échanges par e-mail, ça change et c’est vraiment appréciable de parler en face à face, à bâtons rompus ! Camiri, où nous avons passé une semaine, est une petite ville : après quelques jours, nous avons fini par reconnaître et croiser des gens que nous avions rencontrés ! C’était assez amusant d’entendre les « Hola Caroline » en plein milieu de Camiri !

Interview_Caroline_3VDMJ’ai été particulièrement marquée par les grandes inégalités et la pauvreté. Ces inégalités se ressentent notamment par l’accès aux soins : les hôpitaux existent, mais restent inaccessibles pour beaucoup pour des raisons financières. On dénombre près d’une trentaine de langues officielles, et les cultures sont souvent très différentes suivant les populations. La cohésion sociale entre les hommes et les femmes est parfois très faible selon les régions.

Deux histoires m’ont touchée, l’une assez triste (la fin est heureuse quand même :)) l’autre plutôt heureuse. La première concerne une famille que Vision du Monde a aidée à obtenir un logement décent. Ces gens travaillaient pour des familles aisées mais était mal traités. Ils avaient donc fini par partir et quitter leur employeur. Sans ressource, la famille a été contrainte de vivre sous une tente avec leurs enfants. En me racontant son histoire, la femme, mère de plusieurs enfants, était tellement touchée qu’elle ne pouvait même plus parler. C’était très émouvant. On réalise qu’un toit représente bien plus qu’un simple abri, c’est aussi une question de dignité, et cela réduit le risque de maladies. Aujourd’hui cette famille, qui a participé à la construction du nouveau logement, peut désormais prendre un nouveau départ.

L’autre histoire qui m’a marquée concerne une autre famille, où les 3 enfants (2 sœurs et un frère) s’investissent au sein de leur communauté. Très motivés, ces jeunes ont de grandes aspirations telles que devenir médecins. Parmi les meilleurs de la classe, cette fratrie polie, brillante et investie m’a elle aussi fortement marquée.

Sur place, nous avons entretenu de bonnes relations avec les familles. Ils sont timides et réservés, mais restent très accueillants. Ils se démènent du mieux qu’ils peuvent pour nous accueillir chez eux avec de quoi manger, ils sont très généreux et n’hésitent pas à offrir tout ce qu’ils peuvent.

Interview_Caroline_4VDM

Il reste encore de nombreux défis à relever dans les deux programmes, notamment l’implication des hommes qu’il faut à développer. Les femmes assument tout dans la vie quotidienne. La protection des enfants, les violences domestiques et les grossesses et mariages précoces sont des problèmes sociaux majeurs et de réels défis qui restent à relever. Le manque d’infrastructures, notamment de toilettes est problématique également. L’alimentation est peu variée, et la plupart des familles n’ont pas de toilettes individuelles ni d’eau potable. L’espérance de vie reste très basse, tandis que le taux de mortalité ne décroit pas.

De ce voyage, je retiendrai que les conditions de vie difficiles qui sont actuellement supportées par les familles peuvent être améliorées et que les femmes assument des situations parfois très délicates sans trop se plaindre.

Aujourd’hui, je garde espoir et je suis plus que jamais convaincue que Vision du Monde peut faire la différence en soutenant ces populations. Nous avons déjà contribué à améliorer les conditions de vie ici et il faut continuer, nos actions ont du sens. »

CTA parrainez un enfant en Bolivie 2

19 thoughts on “La Bolivie vue par Caroline

  1. Je suis heureux d avoir des nouvelles de la Bolivie ou nous avons une petite filleule . Le courrier est un gros point noir entre autre , ce serait super si les communications étaient plus rapide et nous pourrions être plus réactif . Merci a vous pour votre reportage empli d espoir !

  2. D ‘ accord avec le commentaire de Guillaume Philippe. Pourquoi de pas mettre en place un système informatique avec une boîte mail qui nous permettrait d’avoir des nouvelles plus rapidement voir ,fixer un RDV et parler en direct avec nos filleul(e)s ou leur famille ? La distance est vraiment un handicap mais je ne regrette rien. J ‘espère que ma filleule Jessica est en parfaite santé, que sa vie a été améliorée, et que sa famille vit beaucoup mieux. A toutes les personnes qui ont encore des hésitations foncez vous améliorez la vie d’un enfant et de sa famille. Bravo à toutes les équipes de vision du monde.

    • Bonjour Molina,
      Si vous êtes marraine et que vous voulez rendre visite à votre filleul, contactez-nous pour que nous puissions organiser votre visite dans le programme de parrainage de votre filleul. Nous nous chargeons de l’organisation de la journée sur place🙂
      Vous pouvez nous contacter par mail à info@visiondumonde.fr ou par téléphone au 01.49.49.11.12

  3. Je marraine un petit de Camiri. Je suis passée à Vision du Monde avec cette même demande d’une boite mail pour des contacts plus présents. J’ai pu réaliser à quel point cette gestion serait un trop lourd travail à gérer, pour des correspondances parfois…. aléatoires. Je vais à Camiri fin octobre. VIvement!

  4. J’ai lu avec intérêts tous les commentaires et les réflexions qui ont été faites par les parrains et marraines. Je rejoins vos points de vue. Je parraine également un jeune de Camiri.

  5. Mon filleul de Camiri m’a fait savoir qu’il aimerait avoir un vélo.
    Pouvez vous me dire comment procéder et m’indiquer le prix qu’il faut envisager.
    Merci

  6. Je parraine un enfant de Monteagudo depuis 7 mois et demi. Bilan : la première lettre filleul au bout de 4 mois (10 lignes), une carte de vœux avec une ligne et rien d’autre. De mon côté j’ai expédié une lettre en juillet, pas moyen de savoir si elle a été reçue. J’ai fait un don, aucune nouvelle au bout de trois mois et demi. Le bilan est maigre ! Mon filleul a de grands projets d’avenir qui vont s’évanouir en fumée. Un système permettant de réduire les délais serait le bienvenu. L’argent ne fait pas tout, c’est la philosophie de Vision du Monde pourtant.

    • Bonjour Claude, les correspondances dans nos programmes de Bolivie sont très longues, et vous pouvez attendre quelques mois avant de recevoir une réponse.

      C’est tout simplement parce que votre filleul habite dans un endroit extrêmement isolé, et qu’acheminer un lettre ou un colis prend énormément de temps. Je vous invite à consulter ce petit article pour en savoir plus : http://www.visiondumonde.fr/espace-parrain/correspondre-avec-votre-filleul

      Nous comprenons votre frustration de ne pas avoir plus de nouvelles de votre filleul. Nous mettons tout en oeuvre pour que les courriers et les dons soient acheminées le plus rapidement possible. Sachez que vous recevez toujours une réponse à votre courrier, et un compte rendu de votre don.

      Si vous voulez savoir si votre don / votre courrier est bien arrivé et si une réponse est en route, n’hésitez pas à nous contacter par mail info@visiondumonde.fr ou par téléphone au 01.49.49.11.12, et nous nous renseignerons auprès de notre équipe en Bolivie

      Soyez assuré que votre don permet d’améliorer durablement l’avenir de votre filleul, et de mener des projets concrets !

      Nous sommes à votre disposition pour toutes questions,

      Bonne journée,

      Aude de Vision du Monde

      • Je comprends tout à fait cela, mais j’exprime mon sentiment et mon implication. Il m’a été dit que l’équipe sur le terrain était occupée à une refonte du système informatique. Plus d’information m’aiderait à mieux comprendre, d’autant plus que je suis sûr de ne pas être le seul à devoir attendre. Merci en tout cas pour votre réponse.

    • Bonjour,
      je comprends votre propos. A titre d’exemple, j’ai reçu la photo de mon filleul avec ses cadeaux en avril, pour un don fait en novembre. Patience.
      Suzanne

  7. Bonjour à tous, je parraine ce mois-ci un petit garçon de Monteagudo, j’aurai voulu savoir au niveau des colis postaux, si je veux envoyer des vêtements, quelle taille doit avoir l’enveloppe ? et le poids à ne pas dépasser ? merci de me répondre.

    • Bonjour Yolanda,

      Nous conseillons de privilégier des petits envois afin d’éviter à nos équipes de payer des frais de douanes en cas de colis trop volumineux.
      Si vous souhaitez envoyer des vêtements, il est préférable de le faire en plusieurs envois afin là encore d’éviter d’envoyer des paquets trop volumineux.

      Pour information, selon nos équipes sur place, à partir de 500gr et une valeur estimé à 50€, les envois sont bloqués en douane pendant un délai supplémentaire d’une dizaine de jours. De plus, les paquets/ enveloppes bloqués en douane représentent un coût supplémentaire pouvant aller de 400Bs à 600Bs (43€ à 65€)

      Une autre solution est d’effectuer un don pour votre filleul afin que des vêtements lui soient achetés sur place. Vous pouvez le faire directement sur notre site sécurisé : https://www.visiondumonde.fr/faire-un-cadeau-filleul

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, je reste à votre disposition,

      Bonne journée,

      Lucy, Vision du Monde

  8. Bonjour à tous,
    Je suis moi même marraine en Bolivie. Avec des amies marraines nous avons créé un groupe Facebook intitulé Parrains et Marraines Bolivie Vision du Monde. C’est avant tout un lieu d’échanges, d’entraide… alors si vous souhaitez nous y rejoindre n’hésitez pas.
    Bonne journée
    Agnès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s